About/Chi sono

Autore/Author/Auteur

Après une formation en Philosophie et éthique publique à l’Université de Padoue et quatre ans d’expérience du journalisme – à l’École de Journalisme de Turin d’abord et au sein de différentes entreprises de presse ensuite – j’ai voulu approfondir davantage la question du travail journalistique et de son rapport à la vie politique. J’ai donc continué ma formation à l’Ehess de Paris obtenant, sous la direction de Cyril Lemieux, le master en Sociologie générale, et poursuivi ensuite mes recherches dans le cadre d’une thèse doctorale en Philosophie des sciences sociales, sous la direction de Bruno Karsenti. Mon travail de thèse a commencé par questionner le rapport des journalistes à ce qui est appelé « vérité » pour cerner l’enjeu démocratique qui est impliqué dans ce rapport, se focalisant à la fin du parcours sur une sélection de textes du journaliste et sociologue américain Robert Ezra Park (1864-1944), textes lesquels il a réfléchi plus explicitement à la pratique journalistique, avançant notamment que les “news” sont une forme de connaissance. Le résumé de la thèse est disponible sur Theses.fr.

Avant de reprendre le chemin de la recherche à l’Ehess, en tant que journaliste, j’ai pu collaborer notamment avec l’agence de presse italienne Ansa, le magazine européen Cafebabel.com et réaliser des documentaires sur des thèmes sociaux.
En complément de mon parcours doctoral, j’ai participé entre 2011 et 2014 à l’atelier de traduction vers l’italien du Lier, qui a abouti à la publication de Sociologia dell’indignazione (Rosenberg&Sellier, 2018); entre 2012 et 2014 j’ai co-animé avec Marie Le Clainche-Piel l’atelier des doctorants du laboratoire et, toujours au Lier, j’ai animé en 2015-2016, avec Antoine Boquet et Vincent Moussat, un atelier de lectures sur l’inconscient social. Entre 2010 et 2014, j’ai également contribué à l’animation éditoriale du carnet du Master sociologie.
Dans le cadre de l’ANR ReMouS, j’ai co-animé en 2018-2019, avec notamment Stefania Ferrando et Samuel Hayat, le séminaire “Presse, pratiques critiques, aspirations de justice au XIXe siècle : éditorialiser un corpus numérique“.

Depuis décembre 2013, je travaille à OpenEdition Center en tant qu’ingénieure d’études coordinatrice de projets. Entre 2014 et 2019, j’ai suivi le projet OpenEdition Italia, portant sur le développement et le soutien de publications académiques en langue italienne en format numérique et en accès ouvert, ainsi que de la communication de la recherche à travers la pratique du blogging académique. Dans ce cadre, j’anime depuis 2014 des formations au blogging académique et sur les défis de l’édition électronique ouverte.
M’intéressant aujourd’hui en particulier aux enjeux de la communication scientifique et des collaborations entre recherche en SHS et société (science citoyenne), j’ai coordonné en 2017-2018 le séminaire “Science ouverte. Collaborations entre sciences sociales et médias à la lumière d’un nouveau paradigme“, qui a abouti au projet PLACES, financé par le Ministère de la Culture. Ce travail sera prolongé dans le projet européen COESO – Collaborative engagement on societal issues, dont j’ai suivi la conceptualisation et le montage, et dont j’assurerai la coordination, sous la supervision de Pierre Mounier, à partir de janvier 2021.

Alessia Smaniotto
ORCID iD iconorcid.org/0000-0001-9018-3776

Notes and research on journalism and knowledge flow